Bio

Auteur, compositeur et interprète, Mike Ibrahim est un pur produit de la diversité française avec un père malgache et une mère moitié afro-américaine, moitié bretonne. Né à Paris, il passe son enfance en Martinique. Après des études de lettres, son travail poétique est publié dans des revues littéraires (Poésie en 1996, éditions Seghers, Anthologie de la poésie française contemporaine, Cherche Midi, 2004…).

 

Suite à son premier album, La route du nord (2009), Mike Ibrahim se met au service d’autres artistes, notamment Julien Clerc pour son disque, Fou Peut-être (2011). L’année suivante est largement consacrée à l’écriture des chansons du prochain album, L’enfant des siècles.

 

Mike et son réalisateur, Pierre Jaconelli (Benjamin Biolay), travaillent pendant plus de 6 mois à la production des titres puis s’installent au studio Gang pour l’enregistrement, entourés de Raphaël Chassin (Tété, Hugh Coltman, Vanessa Paradis) à la batterie et Johan Dalgaard (Gaetan Roussel, Piers Faccini, Revolver), déjà présent aux claviers sur La route du nord. Nicolas Duport (Sting, Alain chamfort) enregistre les quatre musiciens et mixera l’album.

Mike Ibrahim décrit L’enfant des siècles comme la chronique d’un homme qui cherche à recoller les morceaux d’une vie, d’une époque et d’un corps pourfendus. Dans ces chansons se télescopent l’intime et le politique, la chair et le numérique, les mémoires effacées ou réinventées face à un monde qui disparait, et à un autre qui surgit.